30/07/2008

je déteste les anniversaires

 

  Je déteste les anniversaires...enfin, pas tous, seulement les miens. Ca m'énerve, vous pouvez même pas deviner comment.

Déjà, le jour de son anniversaire, on doit, c'est une obligation contractuelle de jour spécial, se lever de bonne humeur. Déjà le reste de l'année, c'est pas gagné, vu que le premier pied qui darde ses orteils hors de la couette, c'est souvent le gauche! Alors pensez, rien que le fait de devoir, ça me fout en rogne.

Faut être aussi en parfaite santé, parce que la journée d'anniversaire ça peut être drôlement long, et si une migraine venait à pointer le bout de son nez pointu, on vous accuserait immédiatemment de ne pas être drôle.

Pour peu que vous viviez avec un fou des célébrations en tout genre , vous devez vous attendre à ce que dès le matin, les attentions défilent. Le petit dèj au lit, vous y aurez droit, et aux miettes qui s'incrustent, au café renversé, aux tartines où décidément il y a trop de beurre et pas assez de confiture, et en plus vous, vous la préférez aux abricots la confiote, pas aux fraises.

Vous n'échapperez pas non plus aux cadeaux, de la famille, que vous êtes obligé de remercier avec un sourire s'efforcant de ne pas être forcé,parce que quand même, vous ne pouvez décemment pas renier toute votre famille parce qu'un a eu la superbe idée de vous offrir des mouchoirs. Le superbe vase de belle maman aux couleurs flashy, et il faut bien le dire, moche, vous serez obligée non seulement de le garder, mais en plus de l'exposer à un endroit de passage, si possible. Sinon, incident diplomatique en vue. " Et il est où mon vase? " " Dans les chiottes, je trouvai que c'était approprié" est une réponse qui devrait ajouter moults mauvais points à votre liste déjà longue de méfaits imaginaires ou réels. Si les cadeaux viennent des gens moins proches, la tentation est grande de les revendre sur ebay, prenez garde malheureux !  Vous savez le nombre de gens qui ont internet, ?

Et puis, le gateau, celui où bien évidemment, il y a trop de crème, de beurre, qui ressemble  à un hybride caloriquo romantico sucré  sorti de l'imagination de batrbara cartland, celui qui à chaque bouchée contient environ dix mille calories, celui que vous pouvez à peine regarder, encore moins avaler.... Et pourtant, il faudra, quitte à s'écoeurer, sous les regards attendris de toute votre petite famille, qui attend votre approbation et vos remerciements émus.

Sans compter que sur cette espèce d'arme de destruction massive, trônent les indécrottables bougies, celles qui déjà marquent le fait que vous venez de vous prendre un an dans la gueule et qui avec leurs petites loupiotes sournoises, vous toisent en rigolant: " l'année prochaine, on sera une de plus, gniark gniark!"

 

Je déteste les anniversaires !

14:35 Écrit par sand dans me, myself and i | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : anniversaire, humour, raleuse |  Facebook |