22/09/2008

Faites des gosses, qu'ils disaient

“faites des gosses, c’est formidable, votre vie en est bouleversée, et alors? ça le vaut bien…”

C’est vrai que depuis que je suis entrée au club des pondeuses, y a des trucs qui ont changés et d’autres pas tant que ça.

Genre, quand je respire le calme des nuits à la campagne à 4 h du matin, c’est plus parce que je rentre de soirée, mais plutôt parce que j’ai entendu du bruit dans la chambre du loulou. l’idée est la même: goûter au silence, le bruissement d’ailes d’un oiseau de nuit, les étoiles scintillantes. C’est juste le déclencheur qui change un peu.

Aussi, je regarde toujours des dessins animés, ( Batman, c’est le plus fort!), ce qui change c’est que maintenant, j’ai des discussions passionnantes avec un petit lutin qui me soutient que Spiderman, il est quand même beaucoup mieux,.. Je connais les génériques de plein de dessins animés inconnus jusqu’àlors. ( Dora Yes we dit it, Mandarine and Co la meu meuh, Didou di di dou, ….) Je suis devenue incollable , et je prends qui veut au blind test, quand il veut. J’vais vous écraser!

J’ai un alibi génial pour acheter des fringues, tout le temps. Bon, d’accord, ça marche un peu moins pour moi, mais pour le monstre, suffit de dire: “pfff, il grandit, hein?”. et hop, virée shopping. Surtout qu’on fait des trucs géniaux pour les p’tits mecs.

Je fais des gateaux, des crèpes, du riz au lait, et tout ça, je suis plus obligée de le finir, en me disant que sinon, ça va se perdre. J’ai deux petites mains qui viennent farfouiller dans la farine, qui cassent les oeufs, qui mesurent le beurre. Et puis on partage la pate crue laissée au fond des plats…

Je chante. Comme le barde d’Astérix. Et je m’en tape. Parce que lui, ce qu’il veut, c’est que je lui chante encore une fois ” là haut sur la montagne“, ou ” Ne pleure pas Jeannette”. On fait des jeux: je chante une chanson, puis je m’interromps, à lui de trouver le mot qui manque. Pour Pirouette Cacahouète, au moment où j’ai chanté,” il s’est cassé”…. J’ai eu droit à un magnifique ” la figure”. Pure logique.

Je lis. Des contes, des petites nouvelles, des histoires marrantes ou tristes, et je vois ses petits yeux briller, et ses lèvres former le mot: encore !

Je mets de la musique à fond et je danse. Le rhytme, la batterie, le rock, ont sur lui et moi, le même effet. Sourire épanoui, et chorés endiablées. Ca fait un bien fou.

Ce qui a vraiment changé….

Je crois que c’est ces petits mots, prononcés tout à l’heure, par une toute petite voix….

Je t’aime maman

( moi aussi, je t’aime mon coeur)