17/09/2008

Appelez moi Sid*

Paresseuse, par essence elle est paresseuse….

Ca vous dit quelque chose? A moi, oui, et plutôt deux fois qu’une. Outre cette chanson de Caroline Loeb, c’est aussi une parfaite définition de ma petite personne.Je suis une feignasse, une flemmarde, et j’aime ça en plus.

Ma devise: si tu peux en faire moins c’est bien.Si tu  peux ne rien faire, c’est encore mieux. Mais voilà, une vie à buller, c’est pas trop possible. ( Ah contingences matérielles), donc de temps à autre, faut que je me résolve à me secouer le gras.

Mère Nature ( parce qu’on peut dire ce qu’on veut, en général elle , elle bosse, et plutôt pas mal) pour équilibrer ma fainéantise m’a doté d’une vitesse d’exécution des choses et d’une mémoire assez importante. Ce qui m’a permis par exemple de réussir mes études sans bosser ou presque, simplement écouter les cours me suffisait. Sauf en physique-chimie-math,  là, c’est pas un problème de mémoire, mais de compréhension.( on dira ce qu’on veut, mais les maths c’est loin d’être logique…)

Je n’ai jamais eu de grandes ambitions, mais j’ ai toujours trouvé sur mon chemin des gens qui en avait pour moi. Sans mon mentor, je n’aurai même pas tenté de m’inscrire au concours de 1er sommelier de Belgique junior. Et s’il ne m’avait pas mis de permanents coups de pieds au cul, je ne l’aurai jamais remporté. Sans mon homme, qui m’a dit de me lancer dans un blog, je ne l’aurai jamais fait.

C’est pas que j’aime pas travailler, mais j’ai besoin d’être surmotivée pour y parvenir. Une fois la machine lancée, ça roule, mais encore faut il la mettre en branle.

J’ai de la chance, trop de chance peut être. J’aime écrire.Ca vous avez du le constater. Mais je suis très loin d’y passer des heures à fignoler, chercher l’expression exacte, le mot qui va bien. Une idée, j’aligne les mots et puis basta. Je relis, une fois, pour éviter les fautes d’orthographe trop évidentes, puis j’envoie. C’est pour ça que parfois, mes conclusions sont hâtives, voire inexistantes. Il faut que ça se termine. Mais je n’arrive pas à écrire autrement ( faudra vous en contenter)

Je ne serai jamais une besogneuse, de celles qui sont en perpétuelle insatisfaction, veulent toujours remanier. Et j’ai conscience que parfois, mon comportement irrite. J’ai l’air de prendre les choses par dessus la jambe. Ce n’est pas le cas.

Seulement, depuis les années que je fonctionne comme ça, je me rends compte que je ne  vis pas si mal. J’ai mes petites occupations, mes distractions. Je pourrai en faire plus? Pour quoi?

Paresseuse, par essence elle est paresseuse… mais est ce de la paresse, ou trop de quoi ou qu’est ce….

elle s’en fout, elle s’balance, de savoir ce que les autres en pensent

*sid le paresseux, Ice Age