26/07/2008

Des petits bonheurs.... c'est cadeau !

 

C’est me réveiller le matin, alors que tout est encore calme, entendre la respiration de mon fils, imaginer ses rêves, descendre sur la pointe des pieds nus, et savourer un café brûlant. Pas de bruit, que quelques oiseaux au loin, le soleil doux du matin…

C’est le premier câlin du matin, c’est enfouir mon visage dans son cou, et respirer son odeur, mettre ma main dans ses cheveux emmêlés, sentir sa peau encore toute tiède de sommeil.

C’est marcher dans l’herbe, enlever mes sandales et éprouver la douceur fraiche sur mes pieds.

C’est préparer un bon gros gâteau, plonger les mains dans la pate, la goûter crue, les odeurs de vanille qui se mélangent au parfum du beurre frais. Le voir gonfler dans le four, et imaginer le plaisir qu’on aura à le déguster.

C’est me promener dans la campagne, cheveux au vent, admirer la couleur blonde des champs, le contraste formé avec le ciel, trouver une coquille d’escargot, la ramasser et la ranger dans la boite aux trésors.

C’est avec un bon repas, goûter un vin et remarquer qu’ils forment une belle alliance, un instant d’harmonie suspendu dans l’air, fugace mais intense.

C’est danser seule dans la maison sur de la musique entrainante et jouer à la star de la chanson avec le tuyau d’aspirateur.

C’est prendre un bain, chaud, verser quelques gouttes d’huile essentielle, mettre une musique douce et planante, tamiser les lumières et me servir un verre de vin moelleux, me prélasser, sentir mes muscles se détendre dans l’eau, sortir et s’envelopper d’un peignoir bien épais.

C’est lire, des choses importantes ou non, des mags féminins ou des romans, des nouvelles ou des bandes dessinées, juste les mots et moi.

C’est écrire, partout, tout le temps, au stylo ou avec un clavier, sur des sujets sérieux ou futiles, sur mon quotidien, ou mon boulot, sur la musique ou de la poésie