25/09/2008

Le jeu de la vérité

On passe nos vies à réinventer la vérité. Pas à mentir ,non. Vous allez voir que la différence est grande. On réaménage, on peaufine, on se convainc que. Pour ne pas blesser, parce que c’est comme ça, parce qu’on ne veut pas porter le poids de la remise en cause de Vérités généralement admises.

C’est presque obligatoire. Difficile d’y échapper, de louvoyer, de prendre des chemins de traverses.

Passons au exemples pratiques:

Exemple 1:Vous rendez visite à la maternité, votre copine par ailleurs très sympa, a réussi à mettre au monde un étrange bambin, mix improbable entre un gremlins et Chucky ( si si, c’est possible).

La vérité généralement admise: tous les enfants sont mignons.

Pourtant, vous le constatez, ce n’est pas vrai, non y a quelqu’un qui s’est planté là. Seulement, balancer à votre cop’s en pleine dégringolade d’hormones, et bientôt de poitrine,

il est affreux ce mouflet, tu vas le donner j’espère?

ça risque de passer moyen…

Alors soit vous tentez le :

mais il ressemble à qui?

 un peu au hasard, en priant pour qu’on ne percoive pas l’ironie dans votre question.

Ou vous hochez la tête silencieusement, d’un air pénètré. Option la plus sûre.

Exemple 2: Votre chéri vient de faire l’aquisition d’une nouvelle veste. Il trouve qu’elle le rajeunit. Effectivement, les motifs à carreaux vous rappelent vos années d’école élémentaire. Celles où vous galériez dans votre jupe tartan plissée, et votre sous pull col roulé en acrylique ( oui, celui qui faisait les cheveux tout électriques quand on l’enlevait).

La Vérité généralement admise: le carreau, c’est toujours chic.

Mais là, en fait, non. Ca fait juste moche. Comme vous ne pouvez décemment pas balancer à votre Jules

” M’enfin, t’as l’air d’un blaireau dépressif”,

 vous avez le choix.

Soit, vous vous taisez, en éspérant qu’une bonne âme à la grande gueule lui dise à votre place.

Soit, vous tentez le

oh, chéri, tu es si chic. Avoue que ce serait dommage de porter cette veste tous les jours, tu risquerais de l’abimer. Réserve la plutôt aux grandes occasions.”

Maintenant, quand ladite occasion se présentera, il vous faudra trouver autre chose….

Exemple 3: Un petit morveux vous dit:

 ” madame, pourquoi t’es vieille?”

La vérité Généralement admise: la vérité sort de la bouche des enfants.

Détrompez vous. De la bouche d’un enfant peut sortir des tas de choses peu ragoutantes ( bave, vieux chewing gum, bout de lacet, caillou….) mais la vérité faut voir….

Balancer à ce  gnome:

et toi, pourquoi t’es un tudju de  sale gosse?

vous fera irrémédiablement excommunier de la communauté des parents respectables.

Donc, vous pouvez au choix: vous taire et l’ignorer, mais ds ce cas, il faudra vous attendre à une salve de questions jusqu’à ce que vous capituliez, énervée… C’est prendre de gros risques.

Ou bien, vous pouvez dire

 ” c’est parce que moi, je fais pas du Botox comme ta maman

. C’est sa mère qu’il inondera de questions, et si par malheur celle ci vous demandait des comptes, vous pourrez toujours prétexter que vous n’avez jamais dit ça, mais bien de la détox . ( de peau).

Ces petits arrangements, on les fait tous les jours sans même plus s’en rendre compte. On vous dit :

 ” Bonjour ça va ?

et vous répondez :

oui, et toi “.

Même si votre chat vient de mourir, que votre voiture est encore au garage pour la quatrième fois ce mois ci et qu’on est que le 5, que vous avez la migraine.

Vous ne sortez pas de la Vérité généralement admise.

Mais imaginez un instant que pour une journée, vous envoyiez valser tout ça…. Vous visualisez un peu le bordel ?

13:59 Écrit par sand dans me, myself and i | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : mensonges, verites |  Facebook |