11/09/2008

Le lien ténu entre l'homme et le porc

Si vous possédez cet animal domestique à la maison ( un homme, hein, pas un porc) , vous constaterez comme moi que parfois la ressemblance avec l’illustre représentant de la race porcine est parfois hallucinante. A proprement parler ( trop tentant, celle ci) , parfois celui qui s’en sort le mieux n’est pas celui qu’on croit.

Alors décryptons ensemble: l’homme rentre du boulot. Eu égards aux longues heures passées à se coltiner un travail harassant, il estime de son bon droit d’ôter ses chaussures et de faire profiter toute la maisonnée de ses senteurs tout sauf printanières.

Le porc a passé sa journée à se rouler dans la boue. Pas parce qu’il est sale, mais pour protéger sa peau délicate. Le soir venu, près de Madame Cochon, il grogne paisiblement, tout autant couvert de boue.

L’homme aime à l’occasion s’offrir un petit raffraichissement malté, devant un spectacle télévisuel quelconque. ( Alerte j’ai mis les bouts, ou un match de Fous ta Boule). Celà s’accompagne de bruits de joies et de contentement qu’on appele communément rots.

Le porc manifeste sa joie de mater les poules de la campagne en grognant gentiment. Et parfois aussi en remuant la queue. ( mais ceci est un autre problème)

L’homme découvre le pouvoir de la douche. L’homme est content. L’homme à l’occasion se rase. L’homme pârfois utilise du déo. A condition que ces découvertes se renouvellent plus qu’hebdomadairement, l’homme est loin d’être un porc.

Le porc se complait dans sa boue. Mais à l’occasion, un petit rincage est bienvenu.A condition que le rincage se renouvelle plus qu’hebdomadairement, le porc est loin d’être un homme.

L’homme reste à l’affût. Oeil vif, oreilles dressées, il guette la moindre proie femelle pour l’honorer de sa présence ( et plus si affinités)

Le porc, ferré, reste tranquille. Une fois la portée mise en route, il entre en méditation.

L’odeur de l’homme, mélange savant de tabac froid, de bière éventée, de sueur après une soirées entre copains est parfois peu ragoutante.

L’odeur du porc, même entre potes, ne varie pas d’un iota. Forte, mais égale. avec lui, pas de surprises.

L’homme parfois, pour s’assurer du confort thermique de sa couche, se laisse aller à quelque flatulences. Joueur, il aime à faire bénéficier sa compagne des dites odeurs en lui enfoncant la tête sous les draps.

Le porc.. ben faut que je demande à madame Cochon….

20:21 Écrit par sand dans n'importe quoi | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : homme, humour |  Facebook |

07/09/2008

Tous les chemins mènent à Rome... ou chez moi

Comment arrivez vous ici? Petit florilège: 

désavantage dopage: euh, la prison? L'exclusion de ta fédé? bousiller ta santé? fin, je sais pas, hein, je me dope pas.....

musique vieille rombière: je ne vous permets pas jeune homme, moi si fraiche et si jeune....

chanson dave: ah oui, tiens, je vais y penser!

ce qui vient du coeur: du sang?

bouquette:j'ai faiiiiiiiiiim!

ragnagnas: grrrrrrrrr!

des astuces pour être méchante:  mais enfin, je suis tout miel...

phobies plumes:ah oui, une vache à plumes, brrr que ça doit filer la frousse

chats qui mangent très peu: des radins?

lavabo: bo bo bo , bo il est bo le lavabo, il est laid il est laid il est laid le bidet

musique improbable: réponse ci dessus

homme comment avoir des cheveux longs comme les filles: heu? en les laissant pousser?

ne pas s'épiler: .....?

pompiers: vous avez demandé les pompiers, ne quittez pas, nous traitons votre demande

comment s'épiler quand on est cycliste: d'abord, on descend de son vélo

qu'est ce qui m'attire: ma délicieuse prose, mon humour ravageur, mon choix de musique sublime?

sandales qui musclent: feignasse !

quels jours tondre sa pelouse? .... les jours où il ne pleut pas?

 

 

Et comme je tiens à vous faire plaisir :

 

ne me remerciez pas, quand je peux rendre service....

28/08/2008

Dans leurs peaux.....

Etre un homme.... Qui n'a jamais révé de devenir, l'espace d'un instant , l'opposé de soi? Alors voici quelques uns de ceux dont je me glisserai bien dans la peau le temps de quelques heures et je vais même vous dire pourquoi!

Alors voici quelques uns de ceux dont je me glisserai bien dans la peau le temps de quelques heures et je vais même vous dire pourquoi !

  • brad-pitt.jpgBrad Pitt

Pour savoir ce qu’il trouve précisément à Angelina, et de quoi ils parlent le soir quand ils ont couché leur nombreuse marmaille. Qu’est-ce qu’elle a de plus que moi, Angelina, hein ?

  • george-w-bushpropertyposter.jpgGeorge W. Bush

Parce que je me demande ce que ça fait d’être à la fois un des hommes les plus puissants au monde, et d’avoir failli mourir étouffé par un bretzel…

  • rocco.jpgRocco Siffredi

Tant qu’à tester l’appareil masculin, autant ne pas faire les choses à moitié. Et je soupçonne fort, que derrière cet anaconda en démonstration se cache un coeur de petit garçon blessé… Meuh non, ça c’est l’excuse !

  • lenny-kravitz.jpgLenny Kravitz

Pour m’habiller n’importe comment et être sexy quand même, pour comprendre ce que ça fait de voir des filles en transe quand je retire mes lunettes de soleil

  • br3.jpgBenoit Poelvoorde

Pour démonter la mécanique de l’humour de ce mec, pour appréhender la part de spontanéité, pour faire marrer les gens, pour les faire pleurer aussi, pour donner des émotions

  • matthias.jpgMatthias de Secret Story

Pour savoir, si oui ou non, il est sincère avec Alice. C’est une question majeure, z’avez pas idée…

  • br5.jpgMarc Lévy

Pour savoir comment et pourquoi il écrit ses bouquins…

  • br6.jpgBaudelaire (comment ça, ça compte pas il est mort, c’est ma liste, je fais ce que je veux !)

Pour avoir écrit Les bijoux, boire de l’absinthe (de la vraie), connaître l’extase des parfums de la très chère…

  • batman12345.jpgBatman (comment ça, ça compte pas, il existe pas, je fais ce que je veux, bis !)

Pour savoir si oui ou non, ses besoins physiologiques sont compatibles avec sa tenue, attraper les méchants, combattre le crime dans Gotham et être le plus sexy des super héros.

  • Mon homme : pour savoir ce qu’il pense, à chaque minute, de moi… s’il m’aime comme je peux l’aimer.

21/08/2008

Série addict !

Vous savez déjà pas mal de choses de moi, que je suis une fille marrante, intelligente ( non ne me remerciez pas) et aussi très séduisante ( si si, puisque je vous le dit!). Mais vous ne connaissez pas l’entière vérité: j’ai en fait un vice caché, une manie honteuse, dont je me délecte en solitaire, subrepticement….

Je….. je ne sais pas si je vais arriver à le dire….

Je suis depuis des années une série extraordinaire, merveilleuse et oh combien à suspense, les “Feux de l’amour”.

Oui, je sais, c’est un truc que regardent en général les mamies à cheveux bleus, celles qui ont un caniche assorti. Et bien, moi, fille jeune et tendance, je regarde cette série.

Je ne pousse quand même pas le vice jusqu’à la regarder tous les jours, de toutes façons, il n’y en a pas besoin, les épisodes avancent tellement lentement qu’un dialogue peut s’étendre sur plusieurs semaines. Il n’est donc pas trop compliqué de suivre.

Ce que j’aime, d’abord, c’est que les personnages, ils ont une espèce de dimension mythologique subliminale. Je m’explique: Le personnage principal, homme à qui tout réussit s’appele Victor ( hum hum, c’est pas choisi au hasard, un nom pareil!), sa femme, ex future,re ex re femme , parce qu’ils finissent toujours peu ou prou par se rabibocher, s’appele Nikki ( Niké, la victoire en grec, c’est pas innocent non plus). La fille adorée se prénomme Victoria ( tiens tiens) et le fils en rupture Nicolas ( puisqu’on vous dit qu’il est en rupture).

Ensuite, ce que j’aime, c’est qu’ils sont toujours beaux et bien habillés, même au saut du lit, brushing impec’, maquillage glacé, …. L’haleine de poney et les poches sous les yeux, connaissent pas. Ils boivent des cocktails qu’ils ne préparent jamais, ne renversent pas sur la moquette, ne sont jamais à cours de glaçon.

Ils ne vont jamais aux toilettes, prennent uniquement des douches à deux, ou des bains avec bougies et mousse. Ils ne glissent pas sur le carrelage, leurs maisons sont toujours impeccables. Ils ont des domestiques, dont on se demande comment ils les payent, car il faut bien avouer que souvent ils n’en calent pas une.

Et puis, les dialogues, des merveilles, ciselées par des orfèvres dialoguistes, mais oserait on encore les appeler comme ça, ces artistes de la répartie, …

Dialogues, qui ne seraient rien ,sans les pauses, les fameuses pauses…. Parce que dans la vie réelle, il n’y a pas de coupure pub, qu’on en vient vite à l’essentiel d’une conversation, un dialogue lambda, ça donne ceci:

- ” tu iras chercher le pain?

-” d’acc’, sauf si c’est fermé.”

-”et si?”

-” ben alors j’irai ailleurs…”

Version feux de l’amour, ça donne ça:

- Victor?….. je…. ( blanc de trente secondes, gros plan sur Nikki, puis Victor, songeur)

-Oui….Nikki ( blanc de trente à quarante seconde, travelling sur les deux personnages, Nikki amoureuse mais tracassée, Victor ressassant les diverses périodes de leur amour)

-Victor, j’ai quelque chose à te demander ( blanc et coupure pub)

-Victor, j’ai quelque chose à te demander ( ben oui on répète des fois que les gens auraient oublié pendant la pub)

-Oui, ma Nikki…

-Victor, pourrais tu? ( blanc, Nikki s’interrompt, se détourne de Victor, pour ne plus soutenir son regard, Victor fait un pas vers elle, puis s’arrête)

-Aller chercher le pain ? ( blanc, gros plan, sur Victor, Suspense: va t il accepter? Pub)

-aller chercher le pain?(voyez bien que vous avez oublié!)

- Oui Nikki, mais…. ( Nikki est inquiète, mais quoi? blanc, gros plan : que va t il lui réveler?)

- Victor?

-Nikki?

-Si c’était fermé? ( blanc, Nikki est catastrophée, elle n’avait pas envisagé ça… elle se mord les lèvres, Victor a l’air narquois)

- hum ( la moue, et le hum suspicieux ou pâs est fortement usité)

- alors j’irai ailleurs….

Vous imaginez ça en live, dans la vraie vie? A cette allure là, y a déjà longtemps que la boulangerie serait fermée, vous vous contenteriez de biscottes périmées, avec un verre d’eau du robinet.

Et bien, dans les feux de l’amour, pas du tout, de toutes façons ils ne mangent presque jamais, sauf s’ils vont au resto en amoureux pour une occasion ( demande en mariage, par ex)….

Encore une chose merveilleuse, et qui revient sur la dimension mythologique des personnages, c’est qu’ils sont tellement puissants qu’ils n’ont plus besoin d’acteurs pour exister. Ainsi, Ashley a déjà eu plusieurs interprètes sans que ça ne se remarque ou presque, tout comme Jack!

A nombre de personnages limités, intrigues possibles limitées aussi, me direz vous… que nenni ! Le troisième mari de Nikki étant par exemple le beau frère de son ex, puisque celui ci épouse sa soeur. Laquelle aura un enfant avec lui ( don de sperme), alors qu’elle est mariée à un des ex maris de Nikki( le deuxième)….

Et puis cette série aura au moins révelé une actrice, Eva Longoria herself!

Alors si c’est pas une bonne série!

20/08/2008

guide utile .....

Cet article s'adresse aux visiteurs d'ailleurs de ce blog. Oui, je sais, que vous venez parfois vous perdre ici, alors, c'est pour vous: cadeau !

Et oui, si un jour vous venez faire un tour dans ce magnifique pays qu’est la Belgique, il faut vous familiariser au parler local. Voici donc quelques expressions ou mots incontournables en wallon.

  • angelwings.jpgNon di djù, ou di djù : signifie “diantre, palsambleu, par tous les saints du paradis”. Il s’emploie de manière habituelle pour marquer son étonnement, ou sa non habileté à réussir quelque chose.

ex : “Jai encore raté mon permis, non di djù !”

  • imagesg.jpgOufti : signifie… Ben en fait pas grand chose, le oufti est une sorte de ponctuation, comme le putaing est une virgule à Marseille, le oufti peut révêtir plusieurs usages.

Marquer l’étonnement : “T’as réussi ? Oufti !”

La stupeur : “Ce n’est pas vrai, oufti….”

L’amusement : “On m’en a raconté une bien bonne, oufti !”

La révolte : “200 euros pour ça ? oufti !”

  • imagesr.jpgAh ouè, cè coulà : signifie “n’essaie pas de me faire passer des vessies pour des lanternes, je ne suis pas dupe”.

Ex : - Je suis une vraie blonde !

- Ah ouè, cè coulà!

  • meuse.jpgVas chîr è moùse (on verrè t’coù) : signifie “vas donc prestement vider ton contenu intestinal dans ce fleuve altier et superbe qu’est la Meuse, que nous puissions profiter du spectacle de ton séant.

Ex : … (ça, vous trouverez tous seuls, je crois)

  • johnny_depp.jpgQué bè valet: signifie ce jeune homme me semble fort séduisant.

Ex : “Johnny depp, qué bè valet, hein !”

  • imagesk.jpgTotes des wasses : signifie “les femmes sont vraiment des êtres retors (mais dont on ne peut pas se passer)”

Ex : “totes des wasses, sauf ma mère et la petite…”

  • j.jpgClod’gueuye : signifie “aurais-tu l’extrême obligeance de bien vouloir faire silence quelques instants ?”

Ex : … (ça non plus je n’illustre pas, vous trouverez)

  • cow-girl.jpgmi ptit poyon : signifie “mon petit coeur, mon chéri” bref c’est un petit mot doux.

Ex : mi ptit poyon, viens-tu près de mam ?

13:07 Écrit par sand dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : humour, lexique |  Facebook |

18/08/2008

Bande de mous: explication

J'aime bien donner de petits surnoms affectueux, mais j'ai horreur des noms d'animaux ( le " mon lapin" ne passera pas par moi) ce qui restreint déjà le champ des possibilités. Alors je me creuse le peu que j'ai de cervelle, et quelquefois, une perle jaillit... Pour appeler les deux mecs de la maison, un jour, " bande de mous " est sorti tout seul. Avachis dans le canapé devant un épisode de Titeuf, c'était évident. Puis l'expression est restée, en s'appliquant progressivement à d'autres, les chats( qui nous regardent depuis d'un sale oeil), un piaf dans la cour, ...

Ugo ne s'en prive pas, ce qui donne parfois des situations tragi comico bizarres...

A la voisine ( qui heureusement a beaucoup d'humour), à mes beaux parents ( là, c'était déjà un peu plus délicat, il a fallu expliquer).

Des vaches dans le champ à côté , puis des animaux plus gros, des bisons. Imaginez deux secondes un petit machin d'un mètre qui gesticule: " hé, bisons, bande de mous, viens ici" ( l'art de la coinjugaison n'est pas encore parfaitement maitrisé)... Sur le coup on a ri ( comme des baleines, je reste dans l'animalier).

Où on a un peu moins ri, c'est quand le même loustic a hélé les hommes qui déchargeaint les bûches de bois pour la voisine: " allez, bande de mous, plus vite".

Surpris, ils se sont arrêtés. " il est à vous, le petit , là? "

                                       " Qui? le sauvageon, là, non non, on le connait pas..."

                                        " maman, regarde la bande de mous!"

Grillés!

 

                                      

14:10 Écrit par sand dans n'importe quoi | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : humour, pour thomas |  Facebook |

17/08/2008

Les n'importe quoi du dimanche....

Je ne suis pas toujours la merveilleuse créature, intelligente, fine et sensible que vous croyez. Parfois il m'arrive de, comment dire? Bugger?

 Et là, tous aux abris, ça peut faire mal!

 moi: "tends' les jackson five ils étaient trois, non quatre"....

 l'homme: 'rigole'

 moi: " non, crotte de chameau dhiarréique, ils étaint cinq , ben oui ( illumination) FIVE!!!!

     

 l'homme:" il a battu le record du monde"

   moi: " oui , mais pas le record olymique qd même"

  l'homme: " réfléchis deux secondes à ce que tu viens de dire...."

  moi: " aaaaaaaaaaah oui, si en fait !

 

 moi: " en même temps alexandra, elle est pas si bête, elle est juste cérébrale des fesses"

l'homme :"........................................"

Preuve en images, je sais que c'est dimanche, mais il n'est pas interdit de se trémousser!

 

 

 Bon ça peut pas être pire, .... mais peut être que si.