29/08/2008

Introspection

Moi et internet, c'est assez récent. Avant, il ne fallait pas trop m'en parler, j'avais toujours l'impression qu'il ne pouvait en résulter que des échanges froids et programmés.

Puis l'envie d'écrire, l'envie qu'on me lise aussi, a été plus forte, et j'ai crée un blog, puis deux. Je me balade chez les uns, chez les autres, je prends part à des sites communautaires. J'y lis des histoires tantôt drôles, tantot touchantes, parfois excellemment écrites, parfois moins. Et puis, de mots en mots, des liens se tissent avec certaines des  plumes autrices, on aime bien y aller tous les jours, un peu comme on prendrait des nouvelles d'une connaissance, de quelqu'un que vraiment on aime bien.

Ce qui m'étonne , c'est cette faculté d'empathie que l'on peut avoir, quand on lit les difficultés ou le mal être d'une de ces personnes pourtant jamais rencontrées, à quel point on voudrait apporter du soutien, à quel point ça nous touche.

Parce qu'au travers des échanges virtuels , une personnalité, ou plutot un personnage s'est enfanté, et que l'on s'y est attaché. Alors, on fait comme dans la vie réelle, on essaie de consoler, d'aider, en sachant que ce ne sont que des mots, des doigts qui pianotent sur un clavier, à défaut de bras qui entourent.

La non immédiateté des échanges fait qu'on réfléchit beaucoup plus à ce qu'on dit ( écrit) , et aux réponses que l'on en obtient. Même si toute une communication à base de smileys existe, il est parfois bien difficile de percevoir les nuances d'un commentaire. Est il sarcastique, moqueur ou pas? Est ce simplement de l'humour, ou pas? .... Alors on se pose des questions sur soi, sur son propre rapport à l'écriture.

C'est l'occasion aussi d'attraper de fameux complexes. Vous vous croyez drôles, spirituels? Raté, il y a bien plus drôles que vous !

Vous croyiez bien écrire? Encore raté! Vous vous prenez des baffes monumentales quand vous tombez sur des textes d'une beauté à couper le souffle, d'une intelligence qui vous dépasse.

Et c'est bien pour toutes ces raisons, que c'est un formidable outil, partager, s'émouvoir, découvrir, rire, se cultiver....