03/08/2008

viendez tous chez moi....

Connaisssez vous les joies de la vie à la campagne? Les petits oiseaux, les vaches qui meuglent , le soleil qui dore les champs de blés ondulants à perte de vue, le doux bruissement d'un ruisseau qui serpente  et où , au hasard d'une promenade, vous pourrez peut être croiser un animal en train de s'abreuver. Quel mignon tableau, pensez vous....

Mais la campagne, ce n'est pas que ça! Et oui, nous aussi on pratique la culture, non pas que celle du mais, ou de l'orge, mais celle qui nourrit votre esprit, votre âme, votre coeur.

Déjà, on avait les fameux bals, ( de la cerise, au champagne, de la bière, des moisonneuses batteuses, ne vous illusionnez pas, le thème n'est qu'un prétexte..... à la picole générale). Vous ne connaissez pas ? Petit résumé pour vous ( grande était la tentation d'ajouter " bande d'ignares" mais je l'ai pas fait, je tiens à garder mes trois lecteurs, faut pas déconner!).

Ca commence assez tôt, vers 20 h, pour pas se coucher trop tard ( vers deux trois heures), on y trouve moults rafraichissements si possible alcoolisés et souvent à base de houblon, c'est sous un chapiteau, en général, une bande de 10 à 20 jeunes est chargée de l'animation culturelle ( concours de pipi, concours d'à- fond, joyeux pogotage....), et immanquablement le clou de la soirée est quand le didjé ( ouais chez nous, on dit comme ça), passe enfin,l'incontournable, l'incommensurable, l'inimitable " Bob Morane". Alors là, c'est la folie, ambiance à son paroxysme, délires chorégraphiques ( dus en grande partie à l'heure avancée et aux vapeurs éthyliques qui émanent de tous les spores des danseurs). 

Mais on fait plus fort, le  Country Karaoké . ( de l'anglais campagne et du heu? japonais, chanter dans un micro? ).

Ce qui est assez génial, c'est que si le vent est favorable et que vous êtes dans un rayon de 1 kilomètre, pas besoin de vous déplacer. Juste vous ouvrez la porte et profitez des sons mélodieux qui vous parviennent. C'est vrai, quoi, fallait y penser, une télé, une scène de guingois dont la base est quatre tables, qui en ont déjà vu d'autres, un micro et c'est parti !

D'abord, pas besoin de se fatiguer trop les neurones, 95 % des chansons choisies sont en français.  Le coréen est moins prisé , allez savoir pourquoi... et souvent, on a droit à un florilèges des plus belles chansons françaises, de l'émouvant " l'école est finie" au poignant " alexandrie , alexandra".

Et pas besoin de savoir chanter non plus, sinon ce serait pas drôle, quoique faut pas exagérer non plus, celle qui hier beuglait " laissez moi danser", j'avais pas trop de problème à la laisser se trémousser, mais je me serai bien arraché un bras pour lui taper dessus et qu'elle " stop the music".

Bref, si vous cherchez moins conventionnel qu'une expo sur la poterie flammande de 1765 à 1896, que vous avez soif d'enrichir le terreau de vos connaissances,

Viendez à la campagne!