07/10/2008

Holidays oh holidays....

Les vacances ( ouais je sais je vais vous saouler avec ça encore un moment, c'est ça prendre ses vacances en dehors des périodes scolaires)... c'est flemmarder, se promener, découvrir, s'émerveiller ( attention, là vous allez devoir vous exclamer: oh, elles sont trop belles tes photos, parce que même si c'est pas vrai, et que je suis toute nulle avec mon appareil minable, c'est mon blog ici et je rappele au passage que j'ai pas eu d'Ipod, alors faut me faire plaisir, na !)

IMG_2592Le Salagou, sa terre rouge ( t'aura noté que là ça se voit pas, mais bon, hein...)

IMG_2591Là c'est mieux, non?

 

IMG_2669La jolie ville médiévale de Caux, ... ( ouais y a des touristes qui ont parasité mon oeuvre, mais on va leur pardonner) 

IMG_2672

Celle non moins jolie d'Olargues

IMG_2548

IMG_2675Les ruelles où on croise pas un chat... Enfin si !

Bon, c'est pas tout ça... mais quand est ce qu'on repart?

 

05/10/2008

J'ai reçu un tag en héritaaaaaaage....

Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour une Reine, fut elle des pommes? Elle, depuis que je l'ai découverte, il ne se passe pas un jour sans que j'aille lire ses péripéties.Elle me fait rire, elle m'émeut. C'est une belle personne.

Alors je réponds à un énième tag !

reine des pommes , c'est pour toi, ma belle !

1/ Que retrouve-t-on dans mon iPod ?

j'ai pas  d'I Pod ( vous vous rendez compte, mon anniversaire, c'était le 29 et personne m'en a offert...vous êtes nuls!!!!!!). Il n'empêche, j'écoute beaucoup de musique ( ordis, cd's, vinyles... oui, je sais, j'écoute des disques!, radio). Je suis archi mordue de Depeche Mode ( grrrr Dave), Muse ( grrrr Matt), j'aime Bowie, j'aime les tellers, Deus, ... J'écoute beaucoup de rock, pas trop de rap ( sauf joey starr), un peu beaucoup de disco, de funk, bref des morceaux un peu gais et colorés. Faites moi plaisir avec Kool and the gang, je fonds.

Question chanson française, c'est très varié, de Arno, à Benabar, de Renan Luce à Brassens, De Katerine à Brel...

Et puis y a aussi les inracontables, genre ce cd des NKOTB qui traine toujours dans la cdthèque..Oui, ne dites rien je sais déjà..

En vrac, voici les derniers cds écoutés: Rachi Taha , The tellers ," the artic monkeys, franz ferdinand, arno, george Mickael, zazie, led zeppelin, gus gus, the verve...

2/ Quel est mon livre de chevet actuellement ?

L'Assommoir, Zola.

Pastorale américaine, Roth.

Au pays des vivants, Nicci french

Selon l'humeur, je pioche l'un ou l'autre.

3/ Ma dernière visite dans un musée remonte à quand et où?

A Mèze, cette semaine, une sortie vachement éducative et culturelle, au musée des Dinosaures. Le jeune a adoré.

4/ Quel film irai-je revoir toute ma vie ?

Pour faire genre, faudrai que je dise un film à haut potentiel intellectuel, mais bon, the film, pour moi, c'est " papy fait de la résistance". Je le connais par coeur et pourtant j'adore. J'ai un super souvenir de " Philadelphia", et de "Brazil."

5/ J’aurais voulu être un artiste, lequel ?

Mais je suis une Artisss' !!!!!!!

Non, sérieusement, Fanny Ardant. Cette femme est un summum de séduction pour moi, belle, mystérieuse, et une voix...

6/ Ai-je un talent insoupçonné des lecteurs ?

Pleins ! Mais bon, je vais me restreindre:

 -je suis super douée pour ramasser des choses avecs mes orteils, ce qui peut s'averer pratique.

-j'ai le don de prédire les gagnants des télés réalités, je suis imbattable pour ça...

- je réussis les meilleures boulettes au parmesan du monde entier ( en toute modestie)

7/ Que proposé-je pour rassurer le milieu culturel face aux récentes coupures dans les programmes?

heu?

8/ Ai-je un talent artistique caché ? 

Je chante comme un pinson. Malade, d'accord. Mais j'aime ça. Mon entourage moyen.

9/ Quel est le spectacle le plus marquant de ma vie ?

Un ballet de Béjart, sur des musiques de Queen. Beau à couper le souffle.


10/ J’allume la télé pour regarder quoi ?

En  général, des séries. Policières ou médicales surtout. ( Urgences, NY police d'état, les experts, NCIS, esprits criminels, cold case) et puis des autres ( genre les feux de l'amour)... Je suis une inconditionnelle de Yan Miam miam Barthés. Grrrr!

11/ Mon superhéros favori ?

Batman. Il déchire. Peut être parce que sans parents ni super pouvoirs, il est parvenu à un équilibre, à aimer le bien tout en ne niant pas sa part sombre. ( Waouaw, j'en reviens pas comme mon analyse est chic et profonde....)

voilà, tag effectué!

Et pour la peine, je tagge Netzah,http://netzah.hautetfort.com/

 qui a un nouveau blog, et qui gagne à être lue.

15:39 Écrit par sand dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tag, c est le dernier hein |  Facebook |

Je vole... sans fumée , sans alcool, je vole

Dans la série des trucs qui pourraient me gâcher les vacances, y a l'avion. Enfin, entendons nous bien, pas l'entiereté des vacances, mais au moins quelques heures, et ça, c'est déjà beaucoup trop.

Parce que, bon, les avions, ils m'ont jamais rien fait, mais j'aime pas ça. J'ai peur.

Une grande fille comme moi? Ben voui. Et c'est l'horreur. J'ai beau faire, j'arrive pas à relativiser.

Tout commence quelques heures avant le décollage. L'angoisse commence à faire de drôles de noeuds dans mon ventre, je me mets à ricaner pour rien ( signe chez moi d'une nervosité paroxytique). Alors j'essaie le " think positive" , ( la positive attituuuude, en français), ça marche pas trop sur moi, et carrément moyen sur mon entourage. Je sais pas pourquoi,ce qu'il m'a pris quand  j'ai cru bon d'ajouter après le dernier repas au resto avant le retour, qui était excellent:

" au moins, si c'est le dernier, c'était super.Pas de regrets".

Je n'ai eu droit qu'à un regard mi interrogateur, mi inquièt pour ma santé mentale.Quoi.? J'étais positive, non? 

Le pire moment pour moi? En fait, je sais pas vraiment en isoler un, tellement toutes les étapes me terrorisent. Déjà qu'on commence très fort, avec les hotesses et/ ou stewards, souriants, détendus, qui vous expliquent sans sourciller ce qu'il faut faire en cas de depressurisation, crash ( dans l'eau ou sur terre, faut rien oublier!)..Vient le moment du fameux gilet de sauvetage. Vous croyez franchement qu'il va vous servir à quelque chose ? Oui, il va servir, mais plutôt aux équipes de reconnaissances des corps, ça garde les  morceaux ensemble! Admettons que vous arriviez entier au sol,ou plutôt dans l'eau. Vous pouvez pas le gonfler à l'intérieur. Faut attendre dehors. J'imagine très bien...Ca me stresse comme c'est pas possible toutes ces explications.

C'est comme si avant de traverser la rue, vous aviez un type qui se plante devant vous, vous expliquant les dangers potentiels de ladite action... Vous auriez encore envie de traverser, vous? Moi non?

Et pourtant, plus moyen de reculer. Alors, j'attache ma ceinture, qui me semble un ridicule moyen de protection, mais bon... faut que je me raccroche à quelque chose.Donc, je serre bien, je vérifie trois fois que c'est bien fermé. J'essaie deme détendre. Je vérifie qu'on n'a pas changé les issues de secours en douce. ( Oui, je sais ça sert à rien, mais je le fais quand même, te moque pas !).

Soudain, l'avion accélère, l'avant se soulève. Trop tard, je suis dedans. Plus moyen de se tailler en douce. Une part de moi, celle qui a encore sept ans, s'émerveille des minis maisons, des mini champs de blés, des mini routes, oh tiens, une piscine... de survoler la mer de nuages, cotonneux, jolis, immaculés. Mais mon autre moi, celui qui est adulte, ne peut s'empêcher de penser que si l'avion tombe, il va pas être amorti par cette ouate flottante, il va juste s'écraser comme une merde, et moi avec. C'est vrai quoi, si on tombe, c'est pas deux trois mètres qu'on a sous les pieds. D'ailleurs on n'a rien sous les pieds. Aaaaaargh!

J'essaye de me raisonner.

 " bon, sur les millions de gens qui prennent l'avion, y en a combien qui meurent? Objectivement pas beaucoup. cette compagnie transporte 58 millions de passagers. Combien sont morts? J'ai déjà entendu parler d'un avion de cette compagnie qui s'écrase? Non? Alors, ça pourrait bien être celui ci qui ferait la statistique. Bon bon bon, reprenons. L'hotesse, là, elle a quel âge? La trentaine presque? ( ouais , j'aime bien vieillir les hotesses), elle a déjà du faire un paquet de vol, et là, tu vois, elle est vivante, pas estropiée, rien. Jusqu'à quand?"

J'ai déjà tenté l'alcool. Un verre de vin ou deux, pour la détente. Raté, juste une grosse envie de vomir. Les somnifères me filent mal au crâne, les tranquillisants m'apaisent pas. Bref, j'ai pas encore la solution.

Résultat: j'ai pris l'avion deux fois cette semaine. Je suis vivante. Le seul dommage collatéral, c'est mes ongles. Y en a qui ont soufferts d'avoir été enfoncés trop profondéments dans les accoudoirs du siège à un des attérissages. Les turbulences!

D'ailleurs à propos de l'attérissage: le premier que j'attrape encore à applaudir dès qu'on touche le sol, je lui en colle une. On attend d'être à l'arrêt, complet, pour ça. Des avions qui se crashent au sol, parce qu'ils savent pas s'arrêter, ça s'est déjà vu...

09:48 Écrit par sand dans me, myself and i | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : avions, phobie |  Facebook |

04/10/2008

Au secours

Au secours sortez moi de là ( z’aurez noté la référence culturelle vachement littéraire), c’est ce que je me dis parfois au boulot. Ne nous méprenons pas, ce travail je l’adore, mais, parce qu’il y a un mais, auquel on pourrait ajouter une majuscule d’ailleurs, y a les clients…

Pas tous, heureusement. Certains sont même de vrais rayons de soleil, polis, charmants, pas difficile.

Ceux dont je veux vous parler sont d’une autre trempe, une espèce probablement hybride, celle des enquiquineurs de magasin. Vous ne les connaissez pas? Portrait robot:

Client A: Une femme, la cinquantaine clinquante, qui manifestement est tombée dans son flacon de Panel N° 5 ce matin. L’air contrarié, elle a l’air de -celle - à -qui-on -ne-la-fait-pas. Elle vous prévient tout de suite: il me faut du bon, c’est pour un connaisseur.( Comme si j’avais que des produits mauvais en rayon. ). La tentation est grande de lui répondre: ” vous savez, j’ai rien de bon “, mais curieusement, pour avoir déjà testé cette vanne une fois, il s’avère que ladite cliente n’a pas l’option sens de l’humour….

Client B: un homme, la soixantaine et la bedaine affirmée. Il tient à vous faire comprendre par son attitude conquérante que vous n’avez qu’à vous écraser. Manque de pot. J’aime pas ça. Mais pas ça du tout. Quand je lui explique gentiment, mais fermement, que non, on ne peut pas accepter un paiement par carte  pour une si petite somme, en raison des frais. Il me rétorque, méprisant. ” Z’êtes qui vous d’abord? Allez me chercher monsieur.”

Calmement, je réplique:” je suis la patronne, et vous?”

Mouché!

Client C: Une dame , jeune encore, qui cherche à offrir un cadeau. Je lui conseille un vin, et là, moment sublime, elle se tourne vers mon cher mari et collègue: ” Vous qui vous y connaissez, qu’en pensez vous”

Aaaaaargh! Je vais étouffer ma rage dans le bureau.

Client D:Dites, c’est pas pour dire, mais votre vin , il est périmé, il est marqué 2003 dessus “…. Sans commentaire.

Client E: ” je suis hyper pressé, pouvez pas aller plus vite? ” Non, et il y a déjà trois personnes devant vous. La file on la respecte, merci

Et puis, aussi, il y a tous ceux  avec qui je partage quelques mots, ceux qui ne se contentent pas d’être juste polis, mais sont contents que vous leur ayé accordé du temps, ce grand brun sexy qui vient chercher régulièrement ses petites affaires et au si beau sourire, les gosses avec leurs petits sous qui viennent s’acheter des bonbons et dont les sourires de gourmandises me font du bien….

C’est pas si mal, finalement.

03/10/2008

Bon anniversaire !

Je te regarde. Tu es là, tu joues insousciant. Dire que dans quelques jours, tu auras un an de plus. A ton âge, c’est un pas de géants, tu sais ceux des contes, de ceux qui parcourent des lieues sans fatigue ni effort.

Je repense à tous ces moments, tes premières fois: premier allaitement, première couche. Je ris en revoyant la tête de ton papa quand tu l’as arrosé… La mine dépitée de ce grand homme devant un si petit bonhomme.

Je repense aux moments à la maternité, où sous prétexte de me laisser me reposer, il te tenait bien au chaud contre sa poitrine, des heures immobiles.

J’entends encore tes pleurs dans la nuit, les berceuses que je te chantais inlassablement, pour que tu t’endormes.

Je revis ces heures du petit matin, où tu venais nous retrouver dans la chaleur des draps, où on se serrait les uns contre les autres, dans un calin qui pour nous était le plus grand trésor du monde.

Je sèche tes larmes des premières chutes, je soigne tes bobos, je te console.

Je me rappele, sourire aux lèvres de tes panades, celles que j’aurai bien voulu finir, mais dont tu ne me laissais pas grand chose.

J’ai une grande bouffée d’émotion en revoyant tes premiers sourires, tes premiers pas, tes premiers exploits, en entendant tes premiers mots…

Je me rappele de tes premières dents, celle qui te faisait souffrir, et dont j’essayais d’atténuer la douleur de la poussée.

Je revois ton regard si fier quand tu t’es habillé seul la première fois, quand tu as franchi les portes de l’école, quand tu as réussi à casser un  oeuf sans en briser la coquille.

Toutes ces premières fois, merveilleuses, douloureuses, agréables, difficiles, heureuses, …

Je ne veux pas regarder en arrière, mais me tourner vers l’avenir, que j’espère empli pour toi de sérénité, de douceur et de force.

Tu fais toute ma joie, mon admiration, ma fierté, mon amour.

Je veux encore voir briller longtemps dans tes yeux cette lueur si particulière, celle de l’enfance, du partage, des cailloux qu’on lance dans la rivière, des goûters improvisés, des jeux au  grand air.

Je te souhaite un très joyeux troisième anniversaire, mon chéri, et je n’oublie pas ton papa, qui lui aussi gagne une autre année , le même jour que toi.

Pour toute la force qu’il m’a donnée, pour les reves qu’il m’a poussé à accomplir, pour sa fragilité, pour sa stabilité, pour ses qualités de coeur et sa loyauté, je le remercie.

Je vous aime, mon petit et mon grand homme.

08:15 Écrit par sand dans Amour | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : mes amours |  Facebook |

02/10/2008

Sans titre

 

 

Et dans ma tête ça se bouscule

Chavire, tournoie, nuée de bulles

Qui éclatent tout à trac patatras!

Le monde s'effondre autour de toi

08:15 Écrit par sand dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/10/2008

reprise: oui ou crotte

 

Que celui qui n'a jamais dansé un slow sur ça,me jette la première pierre:

 

 Les reprises de cette chanson respectent en général assez bien l'arrangement initial, après c'est une question de voix.

Comme ici:

Ou là:

Et puis des fois ça commence super bien:

Et puis comment dire? ça part en sucette?

07:15 Écrit par sand dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reprise, cocker, beck, fabian, korgis, krezip |  Facebook |