04/09/2008

Petit guide de survie en milieu hostile: le magasin

On s’est toutes retrouvées, clientes quelque part. Les magasins, c’est une fréquentation quasi obligée. Ne serait ce que pour se nourrir, et à l’occasion se vêtir, car Jules a beau nous préferer naturelle ( et lui entend nue, là où vous entendez sans fards), si ses instants cromagnesques de mangeurs de viande ne sont pas satisfaits, il risque de bouder, voire de tomber en syncope.

Vous me direz: et bien, qu’il y aille faire les courses, alors!

Le hic, c’est quand Charles Henri fait les courses seul, certes il ramène ce qu’il y a sur la liste, mais pas ces délicieux bonbons fourrés au chocolat que vous aviez oublié de mentionner ( au passage, c’est pas mal pour la ligne, merci Chéri)mais qui vous auraient aguiché sournoisement  au détour d’une allée, …. Il ne ramène pas non plus l’adoucissant-lessive-serviettes hygiéniques que vous aviez zappé mais dont vous avez pourtant cruellement besoin. Vous savez bien, vous, qu’en passant devant le rayon, vous y auriez pensé…. Las!

Y aller seule? Pas une solution non plus…. Sans parler du nombre de paquets à se coltiner, des bouteilles d’eau, des paquets de lange….Ouiche! Forcément, en fille raisonnable, vous éviterez d’acheter saucisson, bières , chips et bonbons,vous choisirez parmi ces délices luciférien, et bien entendu jamais le bon. Et l’homme qui n’a pas ce qu’il veut peut être bougon. Las!

Alors, vous vous décidez. On fera les courses à deux.

Indy et Wonderwoman ne seraient pas de taille à lutter contre tous les dangers auxquels vous allez faire face, ensemble.

Ensemble? Enfin, si vous y arrivez, car il vous faudra déjà trouver un rhytme de croisière de pousser de caddie adapté. Entre un qui examine chaque rayon , à l’affût de la moindre nouveauté et comme en promenade, et l’autre qui promptement atteint les articles nécessaires, en rentabilisant un maximum l’équation temps passé-produit (sur la liste) acheté, ça risque de coincer. Donc, on accélère un peu ou on décélere, et sans pousser de PFFFFF excédés, au risque de démarrer une dispute. ( Et aux rayons poissonnerie, ça la fout mal!).

Il vous faudra être d’accord: diététique et envies, dégoûts et plaisir…. Ce qui plait à l’un n’est pas toujours au goût de l’autre. Donc oui à un chips, mais au paprika. Des légumes frais, d’accord…. mais des courgettes. En passant, toujours valoriser l’aliment, non ce n’est pas un bête potiron, mais une future crème de potiron aux chataignes avec croutons de parmesan….ça marche!

L’avantage non négligeable, c’est que plus jamais les rayons trop haut ( manque que trois centimètres, l’ai presque, ouiche mon orteil…) ou trop bas ( suis en jupe) ne vous nargueront. A deux, vous formez l’équipe parfaite, il se penche, vous mettez dansle caddie. En même temps, un petit compliment permet de faire passer un peu plus vite ces minutes enfermés sous une lumière artificielle. ” Mamour, toi qui est si grand et si fort, tu veux pas….?”

Evidemment, faire les courses à deux, c’est aussi parfois l’anti glamour absolu. J’en veux pour preuve les discussions au rayon papier toilette ” tu veux de l’extra soft ou du parfumé?” ou dans  celui des désodorisants intérieurs:” non, choupinette, vaudrait mieux un puissant pour les WC”.

Un jour, vous atteignez le saint Graal, la caisse. Une hotesse de caisse, blonde comme les blés, souriante, sympatique somme toute vous annonce la somme à régler.

Et là: ” Bon, qui est ce qui paie?”

Commentaires

Mais c'est grandiose de faire les courses avec toi dis donc !
Qu'est ce que j'ai ri !!!
Et c'est tellement vrai tout ce que tu dis.
Moi, j'ai réglé le problème de la façon suivante : déjà, je n'ai pas de "mamour" à traîner qui portera le lourd, donc, ça allège le porte monnaie ; puis, je suis grande, pratique, en jupe, jamaiiiiiiiis pour faire les courses ! , et surtout, j'ai une liste que je suis scrupuleusement et top chrono, 20 minutes tout compris pour remplir le frigo pour la semaine ! et hop !
(à l'arrivée à la maison, c'est là où je me dis qu'un homme serait bien utile ;o) )

Écrit par : Pomme | 06/09/2008

évidemment seule ça simplifie... parce qu'à deux, voire trois, c'est parfois sportif !
ravie de t'avoir fait rire...;)

Écrit par : sandrine | 06/09/2008

Je te laisse imaginer les séances avec les 3 marmots ... on devient hystérique au bout de 5 minutes ! :o)

Écrit par : Pomme | 06/09/2008

ne m'effraie pas stp.....;)
un c'est déjà bien, surtout qd le père s'y met aussi..." qui a mis ces bonbons ds le caddy" père et fils se regardent en rigolant....

Écrit par : sandrine | 06/09/2008

Ah, c'est plutôt bien, chez moi, ça dénonce dur ! :-D

Écrit par : Pomme | 07/09/2008

Les commentaires sont fermés.