03/09/2008

Les séries télé.... ça t'en apprends sur ton couple!

Le couple, cette entité mystérieuse, ce profond abyme d’incompréhension parfois , c’est loin d’être simple. Et pourtant, parfois c’est au travers de trucs les plus anodins, comme une série télé qu’on peut en apprendre beaucoup….

Je m’explique:

Wisteria Lane, vous connaissez? Ses jolies allées fleuries, ses maisons bien alignées et ses femmes au foyer désespérées? Oui, alors voilà.

Les personnages centraux sont des femmes bien typées, d’aucuns diront caricaturales, mais justement la grande force de cette série, est le fort pouvoir d’identication que celà lui confère. A force de regarder, on s’attache aux personnages, on se prend même à penser: “ ah oui, dans telle situation, j’aurai fait pareil!”. Et on commence à se demander quel personnage nous incarnerait le mieux.

Après un petit brainstorm ( pas trop intense, je vous rassure) , j’en suis arrivée à la conclusion que je serai bien un mélange entre Susan, plutôt gaffeuse et maladroite, et Lynette, mère d’enfants en bas âge, speedée à toute heure, et surtout qui rame un max pour essayer d’assurer.

C’est là que j’en viens au sujet de l’article. Après avoir discuté de ça avec l’homme, il s’est avéré qu’il me voyait plutôt comme Bree, la maitrise totale , toujours parfaite, à la limite du psychorigide…. Alors comment arrive t’on à avoir des avis aussi divergents?

C’est simple.

Voilà la même matinée, deux versions.

Ma version: Je me lève en premier parce qu’une fois que je suis réveillée, je ne sais pas rester dans mon lit. Je cherche le biberon, le remplit, le met à chauffer. Je galope pour me faire un café que j’avale toujours trop chaud, et avec lequel je me brûle une fois sur deux. Je fais déjeuner le petit, tout en remettant un peu d’ordre, et en agrafant mon soutien gorge. Je commence à l’habiller, je me brosse les dents tout en préparant son dix heures. Je suis hyper stressée, je cours.J’aurai besoin d’aide. L’homme descend.

Version de l’homme: Je descend. Elle est habillée. Elle a eu le temps de boire un café, de faire déjeuner le petit, lui aussi est presque prêt. Elle me propose un café. Elle n’a pas besoin de mon aide. Je me leverai bien plus tôt, mais elle assure.

Et c’est souvent comme ça: là où lui pense que je me débrouille sans aide, parce qu’organisée, je sais moi que c’est parce que n’ai pas le choix et que je suis trop fière ( ou trop stupide) pour demander de l’aide.

Alors je rame….je peste de devoir toujours courir, lui hésite à s’immiscer dans cette apparente organisation du tonnerre.

L’image que l’on a de nous mêmes est parfois terriblement différente de celle qu’on réflète, j’en ai pris conscience. J’essaie maintenant de montrer un peu plus mes faiblesses ( si tant est qu’elles en sont vraiment), …. De son côté, il comprend que là où je me voudrai infaillible, je ne le suis pas toujours. Et alors? Il est à mes côtés !

Commentaires

tu sais quoi ?
t'es une femme !
c'est le propre de la femme de vouloir être maman, ménagère, épouse et amante parfaite
sauf que c'est pas spécialement possible
un jour, t'y arrives plus, tu te perds
faut oser avouer ses faiblesses
lui, il t'aimera toujours malgré ça et peut-être même plus si il te retrouve plus cool ...

Écrit par : Pommefraise | 03/09/2008

pommefraise: et ben voui.... plus facile à dire qu'à faire ....;)

Écrit par : sandrine | 03/09/2008

coucou oui et Pommefraise sait de quoi elle parle tu sais;)
c'est une super nana mais schuuut ;)
ayé c'est fait vas voir tes mails ;)
bisous et belle soirée

Écrit par : bio | 03/09/2008

Ho que cet article est intéressant !
J'ai vécu (c'est connu maintenant) avec un parfait égoïste pour qui le verbe "partager" ne fonctionnait que dans un sens.
Il faut savoir une chose chez les hommes, c'est qu'ils ne portent pas le même regard que nous sur le monde qui nous entoure.
Sachant cela, ça aide à leur faire ouvrir un peu les yeux.
Souvent, ils sont sincères, cette chaussette par terre, ils ne l'ont pas vue, pas grave, on leur montre ;o)

Tu sais Sandrine, avant que les mauvaises habitudes qui sont souvent à l'origine de disputes, ne s'installent, fais le point avec ton chéri et l'organisation obligatoire.

La vie à deux doit comporter le partage de tout, à mon avis, sinon, on en revient 40 ans en arrière.
Et là, impossible, les mamans sont devenues aussi (voire plus) actives que les papas !

Écrit par : Pomme | 03/09/2008

bio: c'est fait...:)
pomme: c'est fait aussi... neuf ans déjà de vie commune, donc chacun fait des efforts, n'empeche que les vieux reflexes sont difficiles à effacer. j'ai besoin de tout controler, donc je lui laisse peu de place.

Écrit par : sandrine | 03/09/2008

Tu sais quoi ? T'es une crâneuse !
Les mecs ont bien raison de penser comme ils le font on a trop tendance à les y encourager.
Ouais, faut montrer nos limites (ce ne sont pas des faiblesses).
Bonne journée.

Écrit par : Marirose | 04/09/2008

Oui, article très intéressant, je me pencherai sur le sujet à l'occasion, car c'est une vérité éclatante ce que tu dis là... l'image que les gens ont de nous, proches comme inconnus et souvent très éloignée de ce que nous sommes vraiment, quelques fois même quand certaines clés sont données...

Écrit par : Plume Vive | 04/09/2008

marirose: et vive la révolution ! :)
plume; bien, j'attends ça alors....

Écrit par : sandrine | 04/09/2008

comm au comm t'inquiètes, la sagesse vient avec la vieillesse
sinon tu riques de passer pour une vieille emmerdeuse ...

Écrit par : Pommefraise | 04/09/2008

pomme fraise..... voui !

Écrit par : sandrine | 04/09/2008

Les commentaires sont fermés.