05/10/2008

J'ai reçu un tag en héritaaaaaaage....

Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour une Reine, fut elle des pommes? Elle, depuis que je l'ai découverte, il ne se passe pas un jour sans que j'aille lire ses péripéties.Elle me fait rire, elle m'émeut. C'est une belle personne.

Alors je réponds à un énième tag !

reine des pommes , c'est pour toi, ma belle !

1/ Que retrouve-t-on dans mon iPod ?

j'ai pas  d'I Pod ( vous vous rendez compte, mon anniversaire, c'était le 29 et personne m'en a offert...vous êtes nuls!!!!!!). Il n'empêche, j'écoute beaucoup de musique ( ordis, cd's, vinyles... oui, je sais, j'écoute des disques!, radio). Je suis archi mordue de Depeche Mode ( grrrr Dave), Muse ( grrrr Matt), j'aime Bowie, j'aime les tellers, Deus, ... J'écoute beaucoup de rock, pas trop de rap ( sauf joey starr), un peu beaucoup de disco, de funk, bref des morceaux un peu gais et colorés. Faites moi plaisir avec Kool and the gang, je fonds.

Question chanson française, c'est très varié, de Arno, à Benabar, de Renan Luce à Brassens, De Katerine à Brel...

Et puis y a aussi les inracontables, genre ce cd des NKOTB qui traine toujours dans la cdthèque..Oui, ne dites rien je sais déjà..

En vrac, voici les derniers cds écoutés: Rachi Taha , The tellers ," the artic monkeys, franz ferdinand, arno, george Mickael, zazie, led zeppelin, gus gus, the verve...

2/ Quel est mon livre de chevet actuellement ?

L'Assommoir, Zola.

Pastorale américaine, Roth.

Au pays des vivants, Nicci french

Selon l'humeur, je pioche l'un ou l'autre.

3/ Ma dernière visite dans un musée remonte à quand et où?

A Mèze, cette semaine, une sortie vachement éducative et culturelle, au musée des Dinosaures. Le jeune a adoré.

4/ Quel film irai-je revoir toute ma vie ?

Pour faire genre, faudrai que je dise un film à haut potentiel intellectuel, mais bon, the film, pour moi, c'est " papy fait de la résistance". Je le connais par coeur et pourtant j'adore. J'ai un super souvenir de " Philadelphia", et de "Brazil."

5/ J’aurais voulu être un artiste, lequel ?

Mais je suis une Artisss' !!!!!!!

Non, sérieusement, Fanny Ardant. Cette femme est un summum de séduction pour moi, belle, mystérieuse, et une voix...

6/ Ai-je un talent insoupçonné des lecteurs ?

Pleins ! Mais bon, je vais me restreindre:

 -je suis super douée pour ramasser des choses avecs mes orteils, ce qui peut s'averer pratique.

-j'ai le don de prédire les gagnants des télés réalités, je suis imbattable pour ça...

- je réussis les meilleures boulettes au parmesan du monde entier ( en toute modestie)

7/ Que proposé-je pour rassurer le milieu culturel face aux récentes coupures dans les programmes?

heu?

8/ Ai-je un talent artistique caché ? 

Je chante comme un pinson. Malade, d'accord. Mais j'aime ça. Mon entourage moyen.

9/ Quel est le spectacle le plus marquant de ma vie ?

Un ballet de Béjart, sur des musiques de Queen. Beau à couper le souffle.


10/ J’allume la télé pour regarder quoi ?

En  général, des séries. Policières ou médicales surtout. ( Urgences, NY police d'état, les experts, NCIS, esprits criminels, cold case) et puis des autres ( genre les feux de l'amour)... Je suis une inconditionnelle de Yan Miam miam Barthés. Grrrr!

11/ Mon superhéros favori ?

Batman. Il déchire. Peut être parce que sans parents ni super pouvoirs, il est parvenu à un équilibre, à aimer le bien tout en ne niant pas sa part sombre. ( Waouaw, j'en reviens pas comme mon analyse est chic et profonde....)

voilà, tag effectué!

Et pour la peine, je tagge Netzah,http://netzah.hautetfort.com/

 qui a un nouveau blog, et qui gagne à être lue.

15:39 Écrit par sand dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : tag, c est le dernier hein |  Facebook |

28/09/2008

I hate musicals

J’adore le cinéma. J’adore la musique. Mais les deux ensemble, je peux vraiment pas. Avec la sortie de Mamma mia, je me sens mal. ( et dieu sait que j'adore Abba)Moi, j’ai juste envie de crier Stop ( the music).

Parmi les 10 commandements de la Comédie musicale, il y en a un d’absolument impératif : en avant la musique! Elle doit être partout présente,pour des chansons d’amour ,qui veulent nous démontrer la mélodie du bonheur. De toutes façons, on connait la chanson. Les héros swinguent, valsent, nous offrent un grand cabaret .

Et ça, ça m’agace. Je ne comprends pas que certains débordant d’une joie communicative et exaltée, aie envie de trainer leurs comparses dehors pour leur dire ” chantons sous la pluie”…Perso, j’ai pas trop envie de pousser des vocalises quand j’imagine mes jolieschaussures trempées, crottées… Parce que dans les films musicaux, les rues sont troujours impecc’. Manifestement, on ne fréquente pas les mêmes.

Les comédies musicales sont souvent d’une simplicité enfantine. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil… Et puis un grand méchant survient, fiche un peu de bazar, ça crie, ça pleure, ça chante ( qui l’eut cru), puis finalement, tout est bien dans le meilleur des mondes.

Parmi les passages obligés, il nous faut de la donzelle, de la meuf:une  jolie fermière, une belle de Moscou , bref des girls,des demoiselles ( de Rochefort),  gigi,qu’importe qu’elles soient huit femmes, ou à l’instar de Mary Poppins, une qui en  vaut plusieurs  et qui constitue une des composantes essentielles de l’histoire.

Malheureuse, seule ou pas,belles belles belles, peut être avec une drôle de frimousse, une fair lady a besoin d’un homme à ses côtés. Qu’il se prénomme Tommy, ou Oliver, qu’il soit Américain à Paris, Don juan ou pas,c’est avec lui qu’elle veut goûter à la fièvre du samedi soir.

Evidemment quelque soit les dangers rencontrés,autant en emporte le vent ,même aux tréfonds  de la terreur comme dans un rocky horror picture (show), s’il faut livrer des combats de gladiateurs, ou devenir un soldat rose,à la fin tout le monde dit i love you et s’embrasse, mais pas sur la bouche.Faudrait voir à sauvegarder son public familial !

On édulcore, on patine de musique, et si parfois elle est excellente,  teintée de  Blues ( brother), c’est irritant.

Imaginez, chéri et vous dans une situation banale. Vous lui demandez s’il compte passer à la boulangerie, et là: il vous chante les pains au chocolat…

Ou bien, rendez vous chez le psy, il vous parle, et puis d’un coup, sa sécretaire arrive, et en vous désignant: She’s a maniac, maniac…..

Au secours!

Parce que c’est souvent comme ça: on sait qu’il va y avoir de la musique, mais quand? Alors on attend, les ongles rentrant dans le cuir du fauteuil, crispés, prêts à fuir …

Les dialogues font juste office de remplissage, donc il ne faut pas s’attendre à de hauts échanges intellectuels, ou même à un peu d’humour ciselé.Et c’est peut être ça qui fait tout ce que je n’aime pas dans les comédies musicales: c’est entre chèvre et chou, entre deux mondes, qu’il s’agisse d’un coup de foudre à Bollywood ou à Xanadu.

On nage un peu en plein délire.Rien de vraisemblable, tout est surjoué, tout est amplifié. On vous dit” grease “pour maintenir un sourire artificiel et parfait durant le temps du Show.Puis les lumières s’éteignent. Les acteurs soignent leurs cordes vocales.

Vous avez passé deux heures scotchés devant ces héros , vous les avez écouté chanter, sans même plus savoir où vous habitiez…Le rideau se ferme.

Une petite voix dans votre tête chantonne doucement.

j’aurai voulu être un artiste, pour pouvoir faire mon numéro”

Par la sainte trinité Garland Astaire Rogers, ils m’ont eu…..

16/09/2008

Je m'appele Bruxelles

De deux choses l’une, soit je suis dingue, soit c’est le monde qui l’est . Tout? Non, juste une micro parcelle de territoire mondial qui résiste encore et toujours à la raison.

 Est on d’un pays parce qu’on est né sur son sol?On peut très bien y passer toute sa vie sans rien y comprendre.

Qu’est ce qui définit vraiment un pays? Une histoire? Une communauté d’idée? Une loi?

Des questions auxquelles je n’ai pas de réponses.

 Alors je ne peux que constater que ce pays dans lequel j’ai grandi est un schizophrène. Une sorte d’hybride mal dégrossi, qui hésite entre se couper un membre pour avancer, ou le soigner. La gangrène est là: nationalisme , extrémisme de part et d’autre.

A ma droite nous avons les flamands, majoritaires, taux de chomage faible, caricaturés ” les bons travailleurs”.

A ma gauche, les wallons , taux de chomage élévé, caricaturés ” les paresseux qui picolent.”

Et au milieu, moi , Bruxelles. Ville cosmopolite, en territoire flammand, et pourtant à majorité francophone. Sans cesse tiraillée entre potée à la liègeoise et waterzooi. Une terre de déchirements, un foyer de dissenssions.

Tant et si bien que dans ma périphérie, des bourgmestres flammands interdisent à leurs administrés commerçants francophones de s’adresser à leurs clients francophones autrement qu’en flammand. Vlaams eerst. Une abération?  Et pourtant!

Elle tourne, ma Belgique. Elle continue à avoir des idées à défaut de gouvernement. Depuis un an, nous sommes en intérim. Y aura t il reconduction de contrat? Rien n’est moins sûr.

Personne ne veut céder, ni concéder.

Et je m’interroge. Qu’adviendra t il de moi? de Nous?

Si la Flandre devient une nation indépendante, si la Wallonie est rattachée à la France… Moi, qu’est ce que je vais devenir? Peut on vivre sans coeur, sans tête?

Alors j’attends. Je ne peux faire que ça. Je souris de voir comme les symboles nationaux reviennent en force.

J’ai plaisir à voir les efforts des chercheurs de l’Institut de recherche d’Ath qui étudient la fritabilité des pommes de terre.  Une frite est préférée plus dorée chez nous, plus pâle chez nos voisins hexagonaux. Donc il faut choisir la bonne pomme de terre en conséquence. Au moins, on est d'accord sur la couleur des frites, flammand ou wallon...

J’aime à savoir qu’on a demandé le Classement au Patrimoine Mondial Immatériel de l’humanité du Boulet sauce lapin.

Parce que qu’on soit flammand, wallon, le boulet du dimanche soir, c’est encore un peu d’esprit fédérateur.

J’aime mon pays, j’aime son surréalisme. J’aime à penser qu’on trouvera une solution, si alambiquée soit elle.

Je suis belge.

J’en suis fière.

19:30 Écrit par sand dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : separatisme, belge je suis |  Facebook |